L’art du topiaire : sculpter votre paysage avec des arbres et des arbustes

L’art du topiaire sculpter votre paysage avec des arbres et des arbustes

Vous avez sûrement déjà admiré un jardin à la française. Le jardin du château de Vaux-le-Vicomte par exemple, comme celui du château de Versailles ou du château de Villandry, en est une parfaite illustration. 

Dans ces jardins, tout est planté et taillé avec minutie, afin de créer un magnifique tableau naturel, fait d’ordre et de symétrie. 

On peut y voir de nombreuses haies et arbustes sculptés afin de créer des formes géométriques du plus bel effet. C’est ce qu’on appelle l’art du topiaire. 

Apparu durant la Rome antique, puis confiné dans les jardins des monastères, cet art prend un nouvel élan lors de la Renaissance italienne. Depuis, il ne cesse d’embellir de nombreux parcs et jardins, en France et partout dans le monde. 

Pour tout savoir sur l’art du topiaire et comment sculpter votre jardin avec des arbres et des arbustes, suivez le guide ! 

L’art du topiaire : définition

jardin topiaire

C’est du latin ars topiara, qui signifie “art du paysage”, que vient le nom de “art topiaire”. 

Le principe est simple. Il s’agit de créer des formes en taillant des végétaux. 

Géométriques ou figuratives, ces formes peuvent être très variées. 

Animal, spirale, personnage, boule, objet, cube… Le végétal ainsi sculpté est lui-même appelé topiaire. 

Vous taillez votre haie de cyprès afin de lui donner une belle forme rectangulaire ? Sachez que vos cyprès sont des topiaires ! 

L’objectif de cet art est avant tout esthétique. Les topiaires attirent l’œil, apportent de l’originalité, donnent de la perspective à un extérieur

Malicieux ou poétique, l’art du topiaire peut tout changer dans votre jardin ! 

Quels végétaux pour créer des topiaires ? 

Pour créer des topiaires, mieux vaut se tourner vers des végétaux au feuillage dense, supportant bien les tailles régulières. 

En effet, la densité du feuillage permet d’obtenir un meilleur résultat visuel qu’un arbuste au feuillage moins fourni. 

Les stars des topiaires

buis topiaire

Sans surprise, c’est donc le buis qui arrive en tête quand on parle d’art du topiaire. Il peut être taillé en une variété infinie de formes. De plus, sa croissance lente facilite sa taille et permet de garder la silhouette désirée en forme.

Le cyprès, et notamment le cyprès totem, est également très prisé. Bien taillé, il peut représenter de jolies colonnes, voire même des spirales. 

Quant à l’if, il est souvent utilisé pour créer des haies occultantes, ainsi que pour réaliser de grandes sculptures, tout comme le thuya, toujours très tendance.  

Les challengers

arbuste topiaire

Le laurier palme, ou laurier-cerise, possède de belles feuilles d’un vert brillant très décoratif ! 

Cette brillance ajoute une belle note d’esthétisme dans un jardin, qu’il s’agisse d’une haie ou d’une forme spécifique.

Si vous êtes débutant dans l’art du topiaire, le chèvrefeuille arbustif est parfait pour vous entraîner. Il pousse rapidement, ce qui vous permet de corriger vos erreurs au fur et à mesure. Bien sûr, il faut l’entretenir plus régulièrement qu’un arbuste ayant une croissance lente. 

Pour plus d’originalité

Majestueux et rayonnant, avec les reflets argentés de ses feuilles, l’olivier est un bon support pour sculpter une topiaire. Il met en valeur les formes tout en ajoutant une jolie note méditerranéenne. 

Du côté des plantes aromatiques, c’est le romarin qui se prête le mieux à l’art topiaire. Très décoratif, il sent en plus très bon, tout comme la lavande qui peut être utilisée pour sculpter des petites formes ornementales. 

Comment réaliser une topiaire ? 

La première étape consiste à choisir un arbuste support en bonne santé, assez facile à tailler. Buis, if, thuya… Ces espèces sont idéales pour débuter. 

Le choix de la forme est aussi important. Évitez les figures trop compliquées. Une boule ou un cône sont des sculptures parfaites pour débuter dans l’art du topiaire. 

Au printemps, commencez par tailler légèrement l’arbuste, en partant du haut, afin d’esquisser la forme que vous voulez lui donner. 

Pour vous aider, sachez qu’il existe des gabarits et des guides qui vous permettent d’obtenir assez rapidement la forme souhaitée. 

En automne, finalisez votre travail avec une taille d’entretien. 

Entre ces deux périodes, quelques retouches légères peuvent être nécessaires. Cependant, afin de ne pas fragiliser votre arbuste, il est recommandé de ne pas le couper plus de quatre fois par an. 

Guide et gabarit

Pour sculpter une topiaire, vous pouvez vous aider d’un guide. Comme son nom l’indique, il vous aide dans la taille de votre végétal. 

Souvent utilisé pour créer des spirales ou des sphères, il se fixe sur un tuteur qui se trouve en plein milieu de l’arbuste. 

Décliné dans des formes plus variées, le gabarit est en grillage. Contrairement au guide, il reste sur l’arbuste afin de guider la croissance des feuilles. Il facilite donc la taille car il permet de mieux suivre la forme. 

Peu importe le climat sous lequel vous vivez. L’art du topiaire se pratique aussi bien sur un végétal planté en pleine terre ou dans un pot. 

Cet art requiert beaucoup de patience, surtout avec des arbustes à croissance lente. Il faut donc parfois quelques années pour obtenir le résultat espéré. 

Mais une fois votre objectif atteint, quel plaisir de contempler vos topiaires dans votre jardin !

Article précédentTaches au plafond : quel est le problème ?
Article suivantConcevoir un jardin pour attirer la faune : attirer les oiseaux et les papillons