MDF : caractéristiques, utilisation, avantages et inconvénients

panneaux MDF

Le MDF est un bois artificiel, produit en panneaux avec une surface lisse sur les deux faces, qui peuvent être peints et personnalisés en raison de leur structure.

Qu’est-ce qu’un panneau MDF ?

L’acronyme MDF vient de l’acronyme anglais de medium density fiberboard, qui signifie panneau de fibres de densité moyenne.

Ce type de panneau est fabriqué par voie sèche à partir de fibres de bois fines et uniformes, qui sont reliées entre elles par des résines, de la chaleur et de la pression.

Le bois utilisé pour leur production est de différentes essences, issues de conifères.
Généralement, le bois utilisé est celui qui provient du traitement des déchets, du bois rond et des déchets.

La déforestation excessive et les pénuries de bois dans les bois ont conduit à la production de panneaux MDF comme alternative valable au bois massif. Le pourcentage de fibres utilisées dans la production d’un panneau est d’environ 85%, préalablement traité pour éliminer la lignine.

On l’appelle communément panneau de bois MDF mais la formulation n’est pas correcte car il ne s’agit pas de bois pur, mais d’un produit dérivé du bois.
Selon la densité finale et le procédé de fabrication, il existe trois catégories de panneaux de fibres de bois :

LDF ou basse densité
MDF ou densité moyenne
HDF c’est-à-dire haute densité.

Une des caractéristiques fondamentales du MDF est la pression ou la densité : en effet, quand on parle de densité moyenne, celle-ci se situe entre 500 et 800 kg / m³, où au-dessus on parle de haute densité et au-dessous de basse densité.

panneau de bois mdf

Comment sont fabriqués les panneaux MDF?

Le bois utilisé pour la production du MDF est écorcé, ébréché, ébréché et sélectionné afin d’éliminer l’écorce restante. Il est ensuite raffiné et broyé pour devenir une pâte fibreuse immergée dans l’eau et défibrée à l’aide de vapeur et de chaleur, ou au moyen de substances chimiques spéciales.

Lors de sa fabrication, certains produits chimiques peuvent être ajoutés afin de leur donner des caractéristiques supplémentaires, comme par exemple éviter l’apparition de champignons, de moisissures, le rendre hydrofuge et ignifuge.

Les panneaux MDF ont une couleur uniforme ; contrairement au bois pur, ils n’ont pas de veines, ce qui facilite leur transformation. Ce bois artificiel est produit en panneaux avec une surface lisse sur les deux faces, qui, grâce à leur forme, peuvent être peints et personnalisés.

Pour améliorer leur esthétique, ces panneaux peuvent être recouverts de mélamine, de feuilles synthétiques à peindre, de feuilles synthétiques colorées, de papier laqué, de feuilles de bois, etc. Le MDF laqué est un produit esthétique.

Les utilisations des panneaux MDF sont multiples : étagères, plateformes, meubles MDF, portes MDF, chaises MDF, tables MDF, etc. et vous pouvez travailler comme du bois massif. Il peut aussi servir à la réalisation de faux plafond.

Une attention particulière doit être portée à son traitement, car l’inhalation des poussières produites lors de la découpe peut être nocive, car les résines utilisées dans le processus de fabrication contiennent des substances toxiques.

L’urée-formaldéhyde, par exemple, est utilisée lors de la fabrication et peut être libérée dans l’air lors de la coupe ou du lissage du matériau MDF, provoquant une irritation des yeux et des poumons.
Sur le marché, on trouve des MDF produits avec des résines à faible teneur en substances toxiques, mais il est recommandé d’utiliser des dispositifs de protection afin d’éviter l’inhalation de poussière.

Le MDF est totalement recyclable : à la fin de sa durée de vie, il doit être acheminé vers les îlots écologiques qui sont désormais présents dans toutes les grandes et petites villes.

Propriétés des panneaux MDF

mdf plaques

Les panneaux MDF se caractérisent par leur uniformité et leur homogénéité sur toute leur épaisseur, ne présentent pas de problèmes au moment de la découpe et peuvent être usinés et façonnés avec une extrême facilité.

La densité des fibres, selon la norme UNE-EN 316, doit être égale ou supérieure à 450 kg/mc, valeur qui rend le matériau très stable sur le plan dimensionnel, plutôt que le bois massif, propriété très appréciée en menuiserie et ameublement.

Du point de vue de la résistance à l’humidité, celle-ci est relativement faible en raison de la capacité d’absorption d’eau des fibres dont elle est faite.

Cette résistance peut être améliorée en utilisant, pendant le processus de production, des produits spéciaux qui augmentent considérablement sa résistance à l’humidité.

Il est à noter que le nom hydrofuge de ce matériau n’est pas correct, car il ne s’agit que de panneaux résistants à l’humidité et ne doit pas être exposé aux éléments sans protection adéquate.

Comme le bois massif, il n’est pas un bon conducteur thermique et acoustique, bien que ces caractéristiques puissent être améliorées en incorporant la masse dans le panneau ou en l’associant à d’autres éléments qui ont un meilleur comportement.

La teneur en formaldéhyde du matériau est classée en E1 et E2 par la norme UNE-EN13986. Depuis quelques années, les fabricants de panneaux MDF s’engagent à produire des matériaux à faible teneur en formaldéhyde, avec des valeurs même inférieures à celles exigées par la classe E1.

La réaction au feu est très similaire à celle du bois massif, qui peut être améliorée en ajoutant des produits ignifuges aux résines adhésives pendant la fabrication. Les panneaux MDF à résistance au feu améliorée sont généralement de couleur rouge pour les distinguer des panneaux standard.

Selon les conditions environnementales et les zones climatiques où il est utilisé, le MDF peut être attaqué par des champignons ou des termites, tandis que la présence de colle l’empêche d’être attaqué par des insectes du cycle larvaire, comme les vers à bois, qui ne servent pas de nourriture.
Dans ce cas également, la résistance aux champignons ou aux termites peut être améliorée par un traitement de surface ou l’utilisation d’insecticides et de fongicides dans la colle.

Avantages et inconvénients des panneaux MDF

Comme presque tous les matériaux, le MDF présente des avantages et des inconvénients dans son utilisation, en raison de la structure, de la finition, de ses propriétés et de l’usage auquel il est destiné.

Analysons-les attentivement afin de ne pas avoir de problèmes lors de leur utilisation.

Avantages des panneaux MDF

Voici une liste des principaux avantages de l’utilisation du MDF

  • Facilité de coupe et de transformation ; le fait qu’il soit constitué de petites fibres de bois facilite les opérations de coupe, rendant cette opération similaire à celle du bois massif.
  • Pas besoin d’outils spéciaux : pas besoin d’utiliser d’outils autres que ceux utilisés pour le bois massif
  • Surface lisse : cette caractéristique convertit le matériau idéal pour l’application de peintures, laques et vernis, en plus d’être un excellent support pour le revêtement avec des feuilles de bois, donnant l’aspect d’un bois massif ;
  • Idéal pour l’utilisation de colle et d’adhésif : grâce à sa surface lisse, le MDF a un excellent comportement lors de l’utilisation de colle ou d’adhésif ;
  • Économique : il est beaucoup moins cher que le bois massif.

Inconvénients des panneaux MDF

  • Faible résistance : Pour obtenir la même résistance que le bois massif, il faut un poids plus élevé ;
  • Faible résistance à l’eau : Les panneaux MDF ne sont pas très résistants à l’eau, même ceux qui ont été traités à cet effet, ce qui les rend impropres à un usage extérieur ;
  • Problèmes lors du vissage à proximité des bords : l’alésage doit être effectué lors du vissage à proximité des bords, afin d’éviter la rupture du bord ;
  • Toxicité dans le traitement : l’utilisation d’un masque lors du travail est toujours recommandée, ainsi que le travail dans un endroit ouvert et ventilé pour éviter d’inhaler la poussière qui se produit pendant la coupe ou le lissage, car le MDF est produit avec des produits chimiques toxiques. Bien entendu, il convient également d’utiliser des lunettes de protection et tous les autres équipements de protection individuelle prévus pour le type de traitement.
  • Bords à traiter pour la peinture : les faces des panneaux MDF sont idéales pour la peinture, alors que les bords sont plus poreux, il sera donc nécessaire de les enduire pour pouvoir effectuer sa peinture.
  • Bords et arêtes délicats : La résistance aux coups et à la torsion est bonne, mais les coups reçus sur les bords et dans les arêtes peuvent abîmer le panneau.

decoupe de MDF

Revêtement avec des panneaux MDF

Les panneaux MDF sont également utilisés pour couvrir les murs de n’importe quel espace : une alternative valable aux revêtements traditionnels, utilisés pour couvrir les environnements privés et commerciaux.

Ils sont faciles et rapides à assembler, résistants, dans de nombreuses couleurs et même avec une décoration en trois tailles, excellents pour créer des environnements spéciaux avec des jeux de décoration.

Les panneaux MDF peuvent également être utilisés dans des environnements humides ou lorsqu’une résistance au feu spéciale est requise.

En plus des panneaux traditionnels, il existe des panneaux qui résistent aux environnements humides et aux panneaux ignifuges.

En plus des murs, les panneaux MDF peuvent également être utilisés pour recouvrir des meubles, des portes, des portes, des portes, etc.

Les panneaux MDF sont également largement utilisés pour le revêtement des portes blindées et, grâce à leurs nombreuses couleurs et à leurs différentes essences de bois, ils s’intègrent parfaitement dans le style de l’ameublement.

Outre les panneaux MDF classiques dans la teinte naturelle du bois, il existe également sur le marché des panneaux en pâte colorée, produits dans de nombreuses couleurs différentes. La coloration des fibres a lieu pendant la fabrication, afin d’obtenir une extrême homogénéité de la couleur à l’intérieur.

Combien coûtent les panneaux MDF ?

Le prix des panneaux MDF varie en fonction de leurs caractéristiques : de l’épaisseur du MDF aux dimensions des panneaux, s’ils sont hydrofuges et/ou ignifuges, en fonction de leur coloration, finition, décoration, etc.

Actuellement, un panneau MDF standard d’une épaisseur de 6 mm est d’environ 8,00 – 10,00 euros par mètre carré, tandis qu’un panneau MDF de 10 mm d’épaisseur peut varier de 11,00 à 14,00 euros par mètre carré.