Quand faut-il arroser son jardin ?

arrosage du jardin

La fréquence de l’arrosage dépend du sol, de la saison, de la température, de la plante cultivée. Normalement, il faut arroser lorsque le sol devient trop sec : soit la terre s’émiette et devient poussiéreuse, lorsqu’il s’agit d’une terre légère, soit elle se fendille, forme des crevasses s’il s’agit d’une terre lourde et argileuse. Ces signes indiquent que votre sol souffre et doit être arrosé. Voici tout ce qu’il faut savoir pour arroser votre jardin au bon moment.

Quand arroser en fonction du sol ?

La nature de votre sol va également déterminer la fréquence des arrosages : un sol léger qui repose sur un sol perméable (une terre où l’eau circule bien), supportera des arrosages plus fréquents qu’une terre argileuse (sol lourd) où l’eau risque de stagner et de provoquer la pourrissement des racines.

Quand arroser selon la saison ?

Il faut aussi adapter l’arrosage selon la saison et le stade de développement de la plante : durant toute la période de croissance, vous devez arroser chaque fois que la température ou la sécheresse l’exigent ; en revanche, il faut cesser tout arrosage durant la floraison.

L’arrosage des légumes cultivés

La fréquence des arrosages dépend enfin de la nature des plantes cultivées : en général, les fruits-légumes ou légumes-racines ont besoin d’arrosages moins fréquents et moins abondants que les légumes herbacés, qui ont de grosses feuilles.

Il faut mieux arroser peu souvent durant les beaux jours mais de façon conséquente que de multiplier les arrosages : si vos cultures sont paillées, vous pouvez arroser qu’une fois par semaine parce la terre absorbe l’eau, ce qui permet aux racines des plantes d’aller chercher la fraîcheur en profondeur.

A quel moment de la journée arroser?

En été, en période de chaleur, il est particulièrement important d’attendre les dernières heures du jour pour arroser. En effet, l’arrosage peut provoquer un refroidissement subit des racines et une diminution de leur pouvoir d’absorption. De plus, les gouttelettes d’eau qui avec les rayons du soleil, peuvent brûler les tissus végétaux.

Bien penser à arroser le soir pour un meilleur résultat car le matin l’eau s’évapore plus rapidement.

En période de gelées, il est prudent d’arroser le matin qu’en fin d’après-midi car les gelées nocturnes risquent de transformer votre potager en patinoire…

Quels solutions pour un arrosage efficace ?

La règle d’or, l’observation, étudier les plantes et feuillages si ils sont flétrit, c’est qu’ils ont soif, bien distinguer le flétrissement passager au cours de la journée sous l’effet de la chaleur dans ce cas présent ne pas arroser tout de suite. Si au contraire un flétrissement est observé dès le matin, la plante a besoin d’eau rapidement.

Pour les grandes surfaces, (plusieurs hectares) il est préférable d’arroser généreusement de manière ponctuelle que régulièrement mais faiblement, l’eau pénètre plus rapidement et profondément avec un arrosage copieux. Pour ce faire, il existe des pompes pour les gros rendements.

Pour les plantes qui sont dans des pots, il convient de tester avec le doigt pour savoir si la plante a besoin d’eau. La terre doit être ni trop humide et ni trop sèche. En cas de doute s’abstenir car la plupart des plantes redoutent plus l’excès d’eau que le manque d’eau.

Astuce écolo : installer dans le jardin un récupérateur d’eau de pluie permet de faire des économies sur la consommation en eau et surtout d’utiliser une eau dépourvue de calcaire, très bénéfique pour les plantes. Regarder également régulièrement la météo pour savoir si des orages sont prévus. Il n’est en effet pas très judicieux d’arroser la veille d’un orage programmé.

Pour un jardin rangé à tout moment et une facilité de déroulement lors de l’arrosage, il existe différents dévidoirs muraux ou à roulettes pour plus de mobilité. L’arroseur automatique a le mérite de s’occuper des plantes lorsque leur propriétaire est absent ! A vous d’en juger l’utilité.