Comment se débarrasser des pucerons ?

puceron

Sans doute votre ennemi numéro un. Ils vivent en colonies sur vos plantes et se nourrissent de leur sève. Vous les reconnaissez à leur corps rebondi,,aux pattes, aux antennes longues et fines, et aux deux appendices qui se trouvent à l’extrémité de leur corps, les cornicules. L’hiver, les pucerons se font discrets, mais dès les premiers beaux jours, les œufs éclosent. Des femmes sans aile, appelées fondatrices, en sortent et donnent naissance directement à de jeunes larves. Chaque femelles sans aile, appelées fondatrices, en sortent et donnent naissance directement à de jeunes larves. Chaque femelle peut ainsi donner naissance à trente à quatre-vingts jeunes femelles, qui se produisent dès l’âge de huit à dix jours : une croissance exponentielle qui peut envahir vos cultures. Découvrez comment vous débarrasser des pucerons dans votre jardin de manière naturelle.

Les dommages causés par les pucerons

Les pucerons s’attaquent presque indifféremment à toutes sortes de plantes : les salades, les fèves, les pois, les rosiers, les pommiers, les pêchers, la vigne…Ils se nourrissent de la sève des végétaux, qu’ils pompent sur les tiges, les feuilles, les bourgeons, et les racines. Leurs attaques provoquent des déformations des parties végétales atteintes. Ils peuvent en outre transmettre aux plantes des maladies à virus par leurs piqûres.

Les ennemis naturels du puceron

cocinelles

Les coccinelles, les chrysopes et les larves des syrphes sont parmi les plus connus des ennemis naturels du puceron. Certains champignons pénètrent au travers de la peau du puceron et envahissent le corps de l’intérieur et finissent par les tuer. Ces mêmes champignons produisent alors des spores qui sont projetés alentour, et contaminent d’autres pucerons. Ceci se produit surtout lorsque le temps est à la fois chaud et humide.

Parmi les prédateurs, certains oiseaux comme les mésanges, mais aussi les acariens et les araignées peuvent jouer un rôle important. Les principaux ennemis du puceron sont d’autres insectes, comme le perce-oreille des jardins ou certaines variétés de punaises.

Comment traiter les pucerons?

Les plantes cultivés avec des méthodes bio ont une croissance peut être moins spectaculaire que celles traités aux engrais à absorption rapide, sont moins sujettes aux attaques des pucerons.

Sinon le purin d’ortie fermenté ou de fougère a un effet répulsif, même s’il ne dure que de douze à vingt-quatre heures.

Au printemps, vous pouvez semer ou planter quelques pots de persil autour des végétaux les plus sensibles aux pucerons : cette plante aromatique n’est pas appréciée par ces petits insectes prolifiques. Il en va de même pour le sureau, dont vous déposez des feuilles ou des branches feuillues au pied de vos plantes.

Si l’infestation est trop importante, déposez des larves de coccinelles près des colonies au printemps. En été, utilisez des larves de chrysopes. Vous les trouverez dans le commerce bio.

Vous pouvez aussi semer du cerfeuil à côté de la rhubarbe : les premiers pucerons qui apparaissent sur la rhubarbe, sont vite dévorés par les coccinelles qui , elles pondent dans le cerfeuil.

A titre curatif, vous pouvez essayer la macération de tabacs : faîtes tremper un paquet de tabac gris dans dix litre d’eau pendant dix jour puis utilisez la préparation. Répétez le traitement plusieurs fois.

Regardez cette vidéo pour en savoir plus pour votre lutte contre les pucerons :