Comment rendre votre maison passive en étant en copropriété?

rénovation énergetique copropriété

Comment réaliser le maximum d’économies d’énergie quand on vit en copropriété ? Découvrez dans ces quelques lignes comment rendre votre maison passive.

Maison passive : explication et avantages

Le terme maison passive, née en Allemagne, identifie un modèle de maison qui vous permet de réaliser des économies d’énergie maximales. C’est l’un des exemples les plus réussis de construction durable et, d’un point de vue technique, il doit sa grande efficacité à la combinaison de certains éléments qui sont spécifiquement : isolation thermique, fenêtres thermiques, chaleur interne, ventilation, forme et exposition.

Pour rendre votre maison passive et améliorer son efficacité, il est important de mettre en place des mesures importantes dont certaines peuvent être réalisées même lorsque vous êtes dans un condominium. Le plus simple est sans doute le remplacement des vos fenêtres ou l’achat d’un poêle à granules hermétiques ou d’un poêle à bois à commande électronique.

Mais il y a aussi beaucoup d’autres opérations recommandées, comme l’étude thermographique de la façade extérieure, un système de ventilation contrôlée, l’isolation thermique, le revêtement intérieur et l’installation de panneaux solaires thermiques sur la terrasse. Voyons donc quelles sont les étapes à suivre pour créer une maison passive.

L’isolation

Une étude thermographique de la façade par un ingénieur expérimenté peut être demandée pour identifier les ponts thermiques et les isoler avec la technique particulière de la façade ventilée. Évidemment après accord avec l’assemblée de copropriété. Si la copropriété n’accepte pas de réaliser l’opération, vous pouvez demander au technicien quels sont les ponts thermiques qui affectent votre appartement et résoudre en créant une couche thermique. Pour ce faire, il suffit de poser sur les murs périmétriques les plus froids des plaques isolantes d’une épaisseur minimale de 4 cm, en les finissant avec des plaques de plâtre. Alternativement, vous pouvez remplacer les anciens cadres en choisissant des modèles certifiés et idéaux pour les maisons passives, avec une faible valeur de transmission thermique.

La ventilation

Pour rendre la maison passive, vous pouvez utiliser un système de ventilation contrôlée avec récupération de chaleur qui filtre le pollen, les allergènes et autres polluants. Ainsi, 90% de la chaleur est récupérée et l’air humide est expulsé. Ce système peut être facilement monté dans un environnement : il suffit d’un trou traversant le mur d’enceinte. Vous pouvez également choisir des fenêtres avec système de ventilation automatique, grâce à un aérateur relié à un capteur qui vous permet également de ne pas ouvrir la fenêtre.

Le système de chauffage

Si vous êtes dans un maison ancienne, vous pouvez changer le système de chauffage en choisissant des solutions adaptées aux maisons passives. Par exemple, les poêles à chambre étanche prennent l’air extérieur pour la combustion, tandis que les poêles à bois à commande électronique sont parmi les plus modernes et les plus efficaces. Enfin, s’il y a une terrasse dans le bâtiment, vous pouvez nous demander d’installer des panneaux solaires à haut rendement, modulaires et compacts. Dans ce cas également, vous avez besoin de l’autorisation de l’assemblée de copropriété pour effectuer les travaux nécessaires.